French Writing & Translation Services

Lexique anglais > français du BTP

Ce glossaire de suggestions a pour objectif d’aider les rédacteurs et traducteurs francophones à réfléchir au sens de quelques anglicismes répandus dans les domaines de l’architecture, du BTP et de l’immobilier.

Il s’inspire de celui de Myriam de Beaulieu, mis en ligne en mars 2011 sur le site des Nations Unies.

Mes suggestions sont assorties d’explications sur leurs conséquences : approximation, effacement de la spécificité culturelle, déstructuration sémantique, nivellement de la diversité stylistique, glissement conceptuel…

Je souligne que ce glossaire n’est nullement une arme de résistance à la domination de l’anglais. De fait, l’anglais est actuellement la lingua franca la plus utile dans le cadre d’échanges simples.

Ce lexique sert uniquement à s’interroger sur le sens de ce qu’on entend ou lit dans la documentation technique, les normes, les revues spécialisées, les communiqués de presse ou les textes promotionnels, mais aussi (et c’est parfois là où le bât blesse) dans certaines banques terminologiques de référence.

ATTENTION : les termes proposés n’engagent que moi et ne constituent en rien une référence terminologique légitime !

Utiliser les touches ctrl+f ou cmd+f (sur Mac) pour naviguer dans la page ou pour rechercher un terme particulier

(other) alternatives 

Emploi français répandu : d’autres alternatives

Suggestions : d’autres options, des options différentes.

Notes : « alter » et « autre » (du latin alter*) signifient la même chose : « l’autre alternative » est donc un truisme. L’alternative constitue l’autre possibilité. Elle est exclusive. Quand il n’y a pas d’alternative, on n’a pas le choix, mais s’il existe une alternative alors le choix est un dilemme.


application (planning, tender)

Emploi français répandu : demande de planification, demande d’offre

Suggestions : demande de permis (de construire), candidature, dossier de candidature

Notes : On ne demande pas la planification à une mairie, on lui demande de l’autoriser. Dans ce cas, le planning anglais se réfère à la planification urbaine ou rurale, c’est-à-dire à l’urbanisme. De même, ce n’est pas le pouvoir adjudicateur qui offre, mais le candidat. Dans ce cas, le tender désigne l’offre soumise, c’est-à-dire l’ensemble des pièces soumises pour répondre à l’appel d’offres.


arrangement

Emploi français répandu : arrangement

Suggestions : agencement, mise en forme, disposition.

Notes : on n’arrange pas l’espace comme on « arrange ses affaires ».


arrangement drawings

Emploi français répandu : dessins d’arrangement

Suggestions : plans d’agencement

Notes : les « general arrangement » drawings (GA) d’une maison sont les plans d’étude résultant des esquisses, généralement à l’échelle 1:100e (selon la phase d’étude) décrivant l’agencement général des lieux en plan, en coupe et en élévation.


as-builts 

Emploi français répandu : dessins tels-que-construits

Suggestion : plans de récolement

Notes : le récolement est l’opération qui consiste à vérifier la conformité de l’ouvrage achevé aux réglementations et aux prescriptions contractuelles. Les plans de récolement sont les dessins (plans, coupes, élévations, détails) de l’ouvrage non pas tel qu’il a été conçu, mais après son « achèvement » par l’entrepreneur et sa « réception » par la maîtrise d’ouvrage.


building contract

Emploi français répandu : contrat de construction

Suggestions : contrat de louage d’ouvrage, marché de travaux

Notes : au sens large, un building contract est un marché de travaux. Il faut toutefois faire attention au contexte, car dans le cadre légal, le terme peut faire référence à des types de contrats élaborés par le Tribunal commun britannique des contrats (Joint Contracts Tribunal, JCT) fondé par l’Institut royal des architectes britanniques (Royal Institute of British Architects, RIBA) et la Fédération nationale britannique des maîtres d’ouvrages du BTP (National Federation of Building Trades Employers, NFBTE). Le terme « contrat de louage d’ouvrage » s’utilise dans le cadre du droit français (Code de la construction) et ne convient donc pas dans ce cas.


Building Information Model (BIM)

Emploi français répandu : modèle des données du bâtiment (MIB)

Suggestions : maquette numérique, modélisation numérique (quand il s’agit de la méthode).

Notes : un modèle, grâce à ses caractéristiques, sert de référence à la production. Or le « MIB » n’est pas un modèle de bâtiment qu’on pourrait copier-coller et appliquer à n’importe quel contexte urbain ou rural, mais bien un modèle au sens de « modèle réduit » : chaque maquette numérique est une entité propre à une construction particulière. Elle contient les données d’un bâtiment particulier existant ou projeté.


Building Management System (BMS)

Emploi français répandu : gestion technique des bâtiments (GTB)

Suggestions : domotique (logement en général), immotique (autres)

Notes : Certes, le jargon s’enrichit constamment de nouveaux sigles abscons, mais pourquoi ne pas employer un terme plus évocateur quand il existe ?


Building research establishment Environmental Assessment Method (BREEAM)

Emploi français répandu : le BREEAM, la certification BREEAM

Suggestions : le BRE, la méthode du BRE (la BREEAM), la certification par la BREEAM.

Notes : l’EAM (l’environmental assessment Method) est le nom anglais d’une méthode d’évaluation de l’impact environnemental des bâtiments, mise au point par le BRE. Le BRE (le building research Establisment) est l’organisme privé britannique qui en tire profit.


Client (the)

Emploi français répandu : client

Suggestions : maître d’ouvrage, maîtrise d’ouvrage

Notes : dans le cadre de marchés de travaux, le Client anglais (généralement écrit avec une majuscule) est la maîtrise d’ouvrage, c’est-à-dire la personne morale qui passe un contrat avec un ou des entrepreneurs qui, en contrepartie d’une somme convenue, s’engagent à réaliser quelque chose pour elle (voir building contract). Il faut aussi remarquer que l’anglais a tendance à utiliser le mot client pour les clients de prestations (d’architecte, de bureaux d’études, etc.), à la place de customer qui est plutôt utilisé pour la clientèle de fournisseurs (matériaux, produits, etc.), mais ce n’est pas une règle absolue.


community / communities (urban, rural, architectural, engineering, etc.)

Emploi français répandu : la communauté, les communautés, par exemple : « l’éducation est un secteur prioritaire pour les communautés rurales » ou « ce produit est reconnu par la communauté architecturale »

Suggestions : les collectivités (locales, territoriales, etc.), les services locaux, le service public, le public, le milieu, la corporation, le corps de métier…

Notes : la traduction hâtive de community induit un glissement conceptuel. Si on parle de communauté religieuse ou urbaine, le mot français ne recouvre en revanche pas la même réalité qu’en anglais quand il s’agit du public, de ses élus, d’une profession ou d’un secteur d’activités.


develop (v.)

Emploi français répandu : développer

Suggestions : élaborer un projet, aménager un site, construire sur une parcelle à bâtir, financer un projet immobilier, mettre au point des dispositifs ou des systèmes, imaginer des solutions, concevoir un espace architectural ou urbain…

Notes : le verbe anglais s’emploie beaucoup plus que son équivalent français, qui d’ailleurs ne fonctionne pas systématiquement avec tous les compléments d’objet direct attendus. Certaines tournures idiomatiques appellent d’autres verbes.


(site) developer

Emploi français répandu : développeur du site

Suggestions : promoteur (immobilier)

Notes : le promoteur est un homme ou une femme d’affaires, ou une société, qui achète des terrains, finance des emprunts, choisit et dirige des architectes, des bureaux d’études et des entrepreneurs pour la conception et la réalisation d’ouvrages immobiliers qu’il, ou elle, souhaite vendre ou louer à des fins de profit. « Développeur du site » est un anglicisme qui se répand sous l’influence de l’informatique.


(urban) development 

Emploi français répandu : développement urbain

Suggestions : aménagement urbain (projet de…)

Notes : voir develop


Leadership in Energy and Environmental Design (LEED)

Emploi français répandu : Leadership in Energy and Environmental Design

Suggestion : Initiative états-unienne de conception énergétique et environnementale.

Notes : les spécialistes affirment, souvent à tort, que tout le monde sait ce que leadership signifie. Pourtant il ne s’agit pas d’un leadership au sens français (influence d’un groupe sur un autre groupe), mais bien d’une initiative prise par le Conseil états-unien de la construction écologique (US Green building Council), une organisation sans but lucratif, pour promouvoir et diffuser l’usage de sa méthode d’évaluation de l’impact environnemental. Quand les noms d’organisation ont un sens et peuvent être traduits, pourquoi ne pas le faire ?


performance

Emploi français répandu : performance

Suggestions : comportement (thermique, acoustique, au feu… )

Notes : on parle aussi de tenue : un matériau possède par exemple une bonne tenue au feu.  L’anglais « performance » qualifie tant les résultats que le comportement, tandis que la performance française se réfère aux bons résultats.


practice (good, best…)

Emploi français répandu : bonnes pratiques, meilleures pratiques

Suggestions : règles de l’art, normes, déontologie.

Notes : les règles de l’art sont l’ensemble des pratiques professionnelles d’un corps de métier à respecter pour que les ouvrages soient correctement réalisés. Lorsque ces règles sont écrites et prescrites, on parle de normes (ex. les DTU, les BS, etc.). Lorsque ces règles sont d’ordre moral ou éthique, comme dans le cas du « code of practice » d’un ingénieur ou d’un architecte, on parle de déontologie.


solution(s)

Emploi français répandu : solution(s), par exemple : « nous réalisons des solutions complètes en béton préfabriqué »

Suggestions : matériaux, produits, dispositifs, systèmes…

Notes : la solution est soit un mélange liquide, soit un concept intangible : c’est l’ensemble des opérations mentales, intellectuelles susceptibles de fournir une réponse théorique ou pratique visant à la résolution, l’analyse, la compréhension d’un problème, d’un phénomène complexe. Le résultat de la solution peut être vendu sous forme de biens ou de prestations, mais pas la solution elle-même.


town plan

Emploi français répandu : plan de la ville, planification du territoire

Suggestions : plan d’urbanisme de la ville, plan local d’urbanisme

Notes : le town plan ou city plan est le document principal de planification de l’urbanisme, qui présente publiquement les réglementations prescrites par une localité, une ville ou une métropole, pour régir l’évolution de son territoire. Le terme « plan local d’urbanisme » s’utilise dans le cadre du droit français (Code de l’urbanisme) et ne convient donc pas dans le cas de municipalités étrangères.


Work (the)

Emploi français répandu : les travaux

Suggestion : l’ouvrage

Notes : dans le cadre de marchés de travaux, le Work anglais (généralement écrit avec une majuscule) désigne l’ouvrage, c’est-à-dire l’objet du contrat que la maîtrise d’ouvrage passe avec un ou des entrepreneurs en contrepartie d’une somme convenue (voir building contract). La nuance est capitale, car en français, l’ouvrage est le produit résultant de l’achèvement des travaux, et non le chantier à proprement parlé, que l’anglais appelle works (pluriel, le plus souvent sans majuscule).


worker

Emploi français répandu : travailleur, salarié, employé

Suggestion : ouvrier

Notes : dans le langage courant, le mot « ouvrier » est souvent associé au vocabulaire de l’industrie. Néanmoins, dans le bâtiment, il reste le terme qui sert à désigner le personnel des corps de métier qui réalise les travaux : l’ouvrier œuvre à l’exécution de l’ouvrage.